• Logo Norev 2014

     

    Sur le créneau de la miniature automobile depuis 1953, Norev a connu nombre de déclinaisons d'identités au cours de ces six décennies. Tandis que les miniatures ont connu successivement la Rhodialite (matière plastique), le Zamac (alliage de métaux) et la résine synthétique, tandis que les boîtes ont revêtu alternativement le carton, des blisters en Rhodoïd (acétate de cellulose comme la Rhodialite) ou des cloches en polystyrène cristal, les logos de la marque ont, eux aussi, connu plusieurs mutations.

    Près de 60 ans séparent la première miniature de dernière sortie et sensiblement autant de packagings différents les ont contenues. Ici, sur ces quelques boîtes, les logos ont évolué avec le temps bien que l'un d'eux revienne cycliquement. Cliquez pour afficher en HD

    • Les premières miniatures Norev, comme les Simca 9 Aronde 51 (reproduite à partir de 1953) puis 54 (lancée en 1955), arborent encore sur leurs boîtes cartonnées rouges et bleues le lapin jouant de l'accordéon des productions précédentes (des jouets divers en matière plastique).
      Ce symbole sans corrélation avec la production courante subsistera 3 ans.
    • Très vite, la production de miniatures s'élargissant aux Citroën 15/6, Ford Vedette, Panhard Dyna, Peugeot 203 et Renault 4CV, les boîtes évoluent en 1955 et prennent l'apparence d'une caisse en bois afin de bien asseoir la différence avec des concurrents tels Dinky Toys (boîtes jaunes), CIJ (boîtes cyan et magenta), JRD (boîtes vertes)... 
      Le logo n'est pas en reste et devient, suivant le côté de la caisse, une affiche ou un tampon déformé par les lattes de bois. Le plus souvent de couleur rouge-rose tyrien (ou blanc sur fond rouge), le nom de Norev est désormais associé à "miniatures" et le "R" central vient souligner les lettres qui l'entourent.
      Durant la décennie des années 60, il ornera de nouvelles boîtes-vitrines à socle (poétiquement baptisées "écrins") laissant apparaître le véhicule.
    • Tandis que Norev se diversifie avec des modèles partiellement ou totalement en métal, apparaît brièvement de 1971 à 1972 un logo cunéiforme où les 5 lettres semblent être gravées chacune dans un moule respectif, le nom Norev étant la résultante de l'assemblage. Sûrement un pied-de-nez à Meccano qui produit alors les Dinky Toys!
      On lui adjoint systématiquement un petit personnage au volant d'une voiture, le Jimmy, hommage à (Robert) Jimmy Mieusset, pilote automobile sponsorisé par Norev.
    • Reprenant le Jimmy, un plus populaire logo en minuscules carrées à coins arrondis succède rapidement et traversera toutes les années 70 jusqu'à la fin des années 80. Il arbore diverses couleurs et orne des boîtes tantôt bigarrées tantôt empruntes de classicisme.
    • 1989 marque un changement de cap: l'orientation vers le véhicule de collection (auparavant toutes les miniatures, en métal ou en plastique, relevaient du jouet).
      Exit les logos fantaisistes, retour du Norev emblématique, celui à l'imposant "R", mais désormais dans une variante de bleu roi. Le Jimmy réapparaît épisodiquement dans les années 90.
    • Au cours des années 2000 Norev se diversifie: différentes échelles, véhicules de collection, véhicules jouets, modèles presse...
      En 2005 un nouveau logo est mis en place, plus allongé, légèrement cursif. Très évolutif, il s'habille parfois de métal ou de diamants quand il est associé au tuning, intègre occasionnellement un Jimmy dynamisé, fait place au logo Norev classique quand il s'agit de modèles rétro... Pour finalement se vêtir de noir ou de blanc les années passant...

    Divers logos se sont succédés sur les packagings et les catalogues depuis 1953.

     

    2013, le logo Norev des années 2000 n'apparaît plus d'actualité. Basé sur la police libre Neuropol, il n'est pas équilibré, le "V" très ouvert phagocyte notamment le "E" qui le précède. En lui-même le logo n'exprime rien de précis, ne se rattache pas au produits qu'il désigne et n'offre aucun caractère de mémorisation particulier. Il est là pour spécifier la marque sans chercher à vouloir l'orner. Aussi a-t-il été décidé de remédier à cela.

    Initialement la direction de Norev demande de corriger le caractère bancal du logo qui avait cours jusque-là, la longueur des lettres notamment. Après quelques recherches assez éloignées je suis invité à rester dans l'esprit du dernier logo, à le faire simplement évoluer.

    Les propositions de logos que j'ai faites autour de carrés parfaits symbolisés en orange. Cliquez pour afficher en HD

     

    Pour ce faire, j'inscris chaque lettre dans un carré comme il avait déjà été le cas dans les années 70. Le logo gagne en structure mais 2 lettres posent encore des soucis: le "V", du fait de 2 diagonales successives, se voit très étroit quand le "E", étant fermé d'un seul côté, a tendance à s'étaler. Un "e" bas-de-casse résout sensiblement le problème. J'étudie également plusieurs variantes de jonctions de lettres.

    Les lettres reliées suggérant une piste, la demande de modernisation est ensuite réorientée vers la course, le circuit. Parallèlement j'étudie des coupes dans certaines lettres qui apparaissent facilement empesées, le "O" notamment.

    Enfin j'étudie l'axe palindromique, à savoir un logo quasiment symétrique par rapport au "R". Les lettres s'épurent de près de la moitié de leur hauteur laissant au cerveau le soin de compléter les espaces vides.

     

     Le logo retenu pour la refonte de la charte graphique de 2014.

     

    Après une deuxième étude externalisée assez longue, le choix final s'est porté sur la version de Jean-Yves Le Porcher. Cette proposition se calque sur les marques de luxe françaises: parfumerie, maroquinerie... Pour ce faire, le logo est une épure du logo institutionnel, le "R" notamment est plus pointu, plus aéré. Le Jimmy aussi se voit légèrement amélioré. L'ensemble fait appel aux codes stylistiques classiques de la marque.

    En quelques sortes le contrepied parfait de la demande initiale...

     

    (03/2013)

    votre commentaire
  • Logo personnel Aquilae


    Etant de plein pied dans l'univers du Design et du Graphisme, j'en suis venu à la conclusion qu'il me fallait trouver un logo personnel. La première idée a été de tourner autour de mes initiales, PB, que l'on voit ci-dessous traduites dans une forme stylisée. Il m'est également apparu opportun de définir des couleurs propres. Elles sont ici au nombre de 2, un bleu et un orange (donc sa complémentaire). Ces deux couleurs sont ensuite tramées, c'est-à-dire déclinées de 0 à 100% de leur utilisation, soit du blanc à la couleur dans toute son intensité.

    Feuille de recherches du logo.

    Le logo composé de mes initiales ne me semblant pas suffisamment mémorisable, je suis revenu sur mes croquis 2D effectués pour le Ara Bleu et non utilisés. A partir de là, le Ara a pris du tempérament et est devenu un aigle (aquila en latin) et son graphisme a évolué. J'ai cherché à retranscrire une certaine perspective dans ce logo pour lui donner du volume.

    Le logo finalisé avec effet de relief.

    Voici la version définitive avec ses effets de style simplifiés (il n'y a que des aplats) et néanmoins un rendu en volumes. Ce logo respecte les couleurs initialement définies ainsi que leur tramage.
    (04 2008)

     


    votre commentaire
  • Logo Morpheus


    Morpheus, société lyonnaise de câblage et de solutions de fibres optiques, nourissait l'ambition de créer un site Internet afin d'accroître son développement et son réseau. Aussi, l'équipe d'Uniteam et moi-même avons d'abord pris le parti de proposer à Morpheus un nouveau logo tant celui existant était impersonnel (la photo d'un oeil dont l'iris comporte un @). A cette occasion, j'ai travaillé en solo à améliorer ce concept visuel. Ma solution, à mon sens, la plus aboutie est celle en bas à gauche et qui inclue, dans une même ligne (telle un câble) l'oeil et l'arobase. Le résultat n'est pas sans évoquer les hiéroglyphes égyptiens!

    Propositions de logos partant du modèle initial (en bas à droite).

    (08 2008)

     


    votre commentaire
  • Logo DRE Boiron


    Pour le compte de Boiron, l'équipe graphiste Uniteam et moi-même avons planché (chacun de notre côté) sur un logo symbolisant la DRE (Direction des Relations Extérieures). Boiron voulait que ce logo (à utiliser dans les documents officiels comme des circulaires) représente tout à la fois les échanges, la communication, le contact, l'ouverture, le savoir, le caractère humain, le regard sur l'ensemble des activités, mais soit également synthétique! Par ailleurs, ce logo devant figurer sur des entêtes de documents, parfois en noir et blanc, devait être facilement lisible. Ci-dessous figurent mes propositions personnelles.

    Recherches autour de l'échange et l'interaction.

    (07 2008)

     


    votre commentaire
  • Logo le Ara Bleu

     
    L'association "le Ara Bleu", dont l'artiste Kaly-Kaly est à l'initiative, ne possédait pas de véritable logo, seulement une ébauche symbolisant l'oeil du perroquet.

    Aussi, j'ai travaillé sur la création de cet emblême visuel. Celui-ci se devait de traduire la protection de la nature (notamment au Brésil) par le biais de manifestations artistiques.

    Recherches autour de l'oeil, du monde et de l'oiseau bleu.

     
     
    De la série de recherches que j'ai proposée, le perroquet en volumes a été préféré.

     Le logo en 3D validé.

    (12 2007)


    votre commentaire